Résumé détaillé de la Ferme des Animaux

La Ferme des Animaux, Animal Farm en anglais, est un livre écrit par George Orwell en 1948.

 

Résumé chapitre par chapitre de La Ferme des Animaux

Chapitre 1

L’histoire se passe dans une vieille ferme située en Angleterre. Les propriétaires de cette dernière se nomment Monsieur et Madame Jones. Un soir, le fermier décide d’aller se coucher. Une fois au lit, les animaux de la ferme organisent une réunion dans la grande. C’est le cochon nommé Sage l’Ancien qui est à l’origine de cette idée. Les animaux présents pendant la scène sont les suivants :

 

Filou, le chien de la ferme

Douce et Malabar, un couple de chevaux réservés pour la traite

Edmée, une chèvre de couleur blanche

Fleur et Constance, deux chiennes de la ferme

– L’âne Benjamin

Lubie, une jument

– La chatte de la ferme

 

Cette réunion n’est pas le fruit du hasard. Le cochon a fait un cauchemar la nuit dernière. Pour lui, cela a été une véritable révélation. En fait, l’homme n’est pas leur allié mais bel et bien leur ennemi. Par conséquent, il faut l’éliminer avant que ce soit lui qui tue les animaux. Le cochon Sage l’Ancien prône également le fait que tous les animaux sont égaux. En ce sens, leur union pour parvenir à leurs fins est indispensable.

 

Les animaux de la fermes sont convaincus par le discours du cochon. Pour signifier leur accord, il se mettent tous à chanter un chant aux couleurs partisanes. Le vieux fermier est réveillé par tout ce bruit et sort sa carabine. Il tire un coup en direction de la grange. Effrayés, les animaux retournent dans leur habitat respectif et s’endorment.

 

Chapitre 2 de la Ferme des animaux

Deux jours se succèdent sans que rien ne se passe. La troisième nuit, le cochon Sage l’Ancien meurt. Trois cochons nommés Brille-Babil, Napoléon et Boule de Neige prennent la relève. Il fonde un nouveau mode de pensée philosophique. Il s’appelle l’animalisme. L’animalisme reprend les fondements évoqués par le cochon Sage l’Ancien.

 

Les trois cochon tentent de convertir les autres animaux de la ferme à leur mode de pensée. Mais cela n’est pas facile. A titre d’exemple, Moïse. C’est un corbeau qui ne cesse d’avoir un discours religieux. Il ne veut pas se rallier à la cause des cochons car il croit au Paradis. Moïse est une parodie du discours religieux.

 

Monsieur Jones, le fermier de la ferme des animaux, boit de plus en plus. Ce sont donc les ouvriers qui doivent s’occuper de la ferme mais ils sont peu attentifs. Les animaux n’ont rien à manger ou à boire. Lorsqu’ils s’échappent pour se nourrir, ils sont battus. Un jour, les animaux se retournent contre les ouvriers. Ils se jettent sur eux. Effrayés, les ouvriers et Monsieur Jones qui a tout vu partent en courant. Les animaux sont désormais seuls. Ils ruinent tout ce que les fait penser à l’homme. Cependant, ils décident de garder la maison des fermiers pour en faire un musée.

 

Les cochons, qui savent lire, donnent un nouveau nom à la ferme. Cette dernière se nomme désormais la « Ferme des animaux ». Plus encore, ils écrivent sur le mur les sept commandements que chaque animal devra respecter.

 

Certains animaux se plaignent. Ainsi, les vaches de la ferme des animaux sont souffrantes car personne ne peut les soulager grâce à la traite. Ce sont les cochons qui s’y collent. Ils conservent précieusement le lait et ne veulent pas dire ce qu’ils compte en faire. Le soir même, le lait est dérobé.

 

Chapitre 3

Les cochons dirigent toutes les opérations. Les récoltes de la ferme des animaux sont bien plus abondantes que lorsque le ferme s’en occupait. Tout le monde semble apaisé et heureux. De plus, tout le monde mange à sa faim. La chatte et l’âne semblent un peu moins travailleurs que le reste du groupe. Napoléon et Boule de Neige se disputent sans cesse.

 

Boule de Neige dispense des cours de lecteur à tout les animaux. Il a résumé les sept commandants en une maxime qui est la suivante : « Quatre pattes, oui ! Deux pattes, non ! »

 

Napoléon, quant à lui, veut former les neufs chiots de la ferme des animaux.

 

Les autres animaux résolvent le mystère du lait. Ce sont les cochons qui le mangent un peu chaque jours. Il en est de même pour les pommes.

 

Chapitre 4

L’histoire de la ferme des animaux se répand dans toute la région. Les hommes ont peur. Monsieur Jones veut récupérer sa ferme. Ils demandent de l’aide à Monsieur Pilkington et Monsieur Frederick, deux autres fermiers. Les animaux s’étaient préparés et font fasse à l’assaut. Un mouton est néanmoins tué et le cochon Boule de Neige est grièvement blessé. La bataille est surnommé la « bataille de l’étable ». Les fermiers se sauvent.

 

Chapitre 5 de la Ferme des animaux

Lubie disparaît. Elle avait été vue, peu de temps avant, avec un homme. Douce avait même vu du sucre et un ruban dissimulés sous la paille de l’habitat de la jument.

 

Boule de Neige veut construire un moulin sur la ferme des animaux mais Napoléon s’y oppose fermement. Alors que les deux cochons veulent chacun convaincre les autres de leurs opinions, neuf chiens attaquent la ferme. Les animaux comprennent alors qu’il s’agit, en fait, des neufs chiots que Napoléon a formé. Napoléon fait alors un coup d’éclat. Il déclare qu’il est désormais le seul président de la ferme. Les autres animaux sont contraints d’accepter sous-prétexte que tout est mieux que le retour du fermier. La ferme devient une véritable dictature. Finalement, Napoléon ordonne la construction du moulin.

 

Chapitre 6

Un jour, le dictateur de la ferme des animaux déclare aux autres animaux qu’il doit faire du commerce avec les hommes et que cela est dans l’intérêt de tous. Les animaux de la ferme sont très inquiets mais sont obligés d’accepter. C’est Monsieur Whymper qui fait affaire avec eux.

 

Il émerge une certaine fierté. En effet, les animaux sont fiers de voir qu’un cochon commande un homme.

 

Les cochons se permettent de plus en plus de choses. Désormais, ils dorment dans les lits de la maison des fermiers alors que les autres s’acharnent au travail. Au mois de novembre, une tempête dévaste le moulin que les animaux avaient construits. Napoléon accuse Boule de Neige et il donne l’ordre de le tuer. Il ordonne également aux autres animaux de reconstruire le moulin.

 

Chapitre 7

L’hiver est particulièrement dur. Par fierté, ils font mine que tout va bien devant les hommes alors que beaucoup ont faim.

 

Finalement, Napoléon prend la décision de livrer des oeufs aux hommes. En échange, ces derniers doivent leur fournir des provisions.

 

Napoléon perd la raison. Il accuse plusieurs animaux de la ferme de trahison et ordonne leur exécution. Les animaux restants commencent à se poser des questions. La ferme des animaux commence à douter…

 

Chapitre 8 de la Ferme des animaux

Napoléon s’est peu à peu constitué une garde. Il est de plus en plus difficile de s’adresser à lui.

 

On apprend que le fermier Frederick avec qui Napoléon à fait affaire a arnaqué la ferme. Napoléon est furieux et veut sa mort. Le lendemain matin, Frederick et ses hommes envahissent et attaquent la ferme. Le moulin est détruit. Les animaux sont en grandes difficultés. Ils parviennent à gagner mais non sans peine. Beaucoup sont blessés.

 

Une grande fête est organisée pour célébrer cette victoire. Les animaux découvrent une caisse d’alcool et s’empressent de la boire. La ferme des animaux passent un bon moment. Napoléon modifie alors un commandement : l’alcool est désormais toléré mais avec modération.

 

Chapitre 9

L’hiver se poursuit. La faim se fait de plus en plus ressentir. Les cochons et les chiens sont les seuls à bien manger. Les cochons ont de plus en plus d’avantages. Leur mode de vie ne ressemble plus du tout à celui des autres animaux de la ferme.

 

Malabar, un vieil animal, s’acharne au travail. Il finit par faire un malaise. Pour ne pas qu’il meurt, Napoléon l’envoie à l’hôpital. Mais, Benjamin s’aperçoit que l’homme qui est venu le chercher veut le conduire à l’abattoir.

 

Le cochon Brille-Babil annonce la mort de Malabar aux autres animaux. Il dément aussi la rumeur de l’abattoir. Les autres finissent par le croire.

 

Un banquet est organisé le soir même.

 

Chapitre 10 et conclusion de la ferme des animaux

Les années passent et la ferme est de plus en plus riche. Les cochons sont devenus énormes alors que les autres animaux se noient sous la masse de travail. Les cochons font une apparition sur deux pattes. Un nouveau slogan est décrété : « Quatre pattes, bon ! Deux pattes, mieux ! ». Il y a également une nouvelle inscription au mur : « Tous les animaux sont égaux mais certains sont plus égaux que d’autres ».

 

Les cochons fouettent les autres animaux lorsque le travail ne va pas assez vite. Soudain, les animaux de la ferme se rendent compte que les cochons sont devenus des hommes.

 

La Ferme des animaux est devenu un livre célèbre que de nombreux lecteurs n’hésitent pas à qualifier de monument littéraire sur le même piedestal que l’autre grand livre de George Orwell : 1984.

Recherches qui ont permis de trouver cet article :

  • la ferme des animaux résumé
  • resume la ferme des animaux
  • la ferme des animaux résumé par chapitre
  • résumé de la ferme des animaux
  • résumé du livre la ferme des animaux
  • la ferme des animaux george orwell résumé
  • la ferme des animaux analyse des personnages
  • résumé detaillé la ferme des animaux
  • la ferme des animaux george orwell
  • la ferme des animaux résumé court