Présentation de la Ferme des animaux de Georges Orwell

La ferme des animaux, publié en 1945, est une double critique : d’une part celle du régime stalinien, et d’autre part, celle plus générale des régimes dictatoriaux.

La volonté de l’auteur témoignait clairement du souhait d’écrire un récit dénonçant le régime soviétique, à travers une histoire qui est la transposition des événements qui se sont produits en Russie dans la première moitié du XXème siècle. En effet, l’intention de Georges Orwell, comme il l’écrit dans la préface à l’édition ukrainienne, était « d’analyser le mythe soviétique ». Dans une lettre à un de ses amis, il expliquait : « je suis en train d’écrire une petite bombe qui devrait vous divertir à sa sortie, mais elle est tellement peu OK politiquement que je ne suis pas sûr que quelqu’un la publiera » ; en effet, il devra attendre plus d’un an avant d’être publié. Dans la préface précitée, il explique que « Animal farm est le premier livre dans lequel [il avait] essayé, en ayant pleinement conscience de ce [qu’il faisait], de fusionner en un tout le but artistique et le but politique ».

 

La ferme des animaux est ce que l’on appelle un apologue. Pour Orwell, « l’un des principaux problèmes de notre temps est de faire prendre conscience aux gens de ce qui se passe au-delà de leur petit univers et il faudra mettre au point une toute nouvelle technique littéraire ». Cette forme littéraire répond à ces attentes. Un apologue est un récit imaginaire allégorique, destiné à corriger les mœurs et les comportements et à interpeller le lecteur. C’est un récit assez bref, dans un langage clair, puisque pour Orwell, « la bonne prose est comme une vitre », avec un schéma narratif très simple, circulaire en l’occurrence, qui doit être plaisant pour entraîner l’adhésion du lecteur, et permettant une double lecture, l’une au premier degré, et une lecture allégorique remplissant une fonction morale, politique, critique et satirique, qui dépasse la simple analyse idéologique d’un moment historique. Tel La Fontaine, il se sert des animaux pour instruire les hommes. D’autre part, cette forme littéraire est utile pour tenter de contourner la censure.

 

Le thème du récit est celui de la révolte des animaux d’une ferme contre leur maître, leur tyran, suivie d’une évolution qui les conduira à un retour à la situation initiale. Mais au-delà, il faut y voir une représentation métaphorique du mythe soviétique, comportant de nombreuses références politiques.

Recherches qui ont permis de trouver cet article :

  • la ferme des animaux analyse
  • la ferme des animaux de george orwell
  • la ferme des animaux orwell
  • la ferme des animaux hda
  • la ferme des animaux orwell résumé
  • la ferme des animaux george orwell analyse
  • la ferme des animaux de george orwell analyse
  • analyse de la ferme des animaux
  • la ferme des animaux analyse littéraire
  • la ferme des animaux orwell analyse